ARTISTES

croix
Yang Wang
Bandeau Yang

Photographe

Est-ce parce que j’ai choisi la danse que ma vie évoque tant un grand écart ? Une tension permanente mais harmonieuse entre deux pôles contraires ?

Grand écart entre ma Chine natale et la France, mon pays d’adoption, entre les débuts fermement encadrés par la discipline stricte de la troupe de danse de l’armée, dans l’idée que l’art sert la politique, puis, la découverte du corps et tous ses possibles et de l’individu dans toute sa liberté.

Ce sont ces oppositions qui m’ont fait mûrir en tant qu’individu et en tant qu’artiste, et ces contradictions qui font l’homme que je suis maintenant.

Voilà trente ans que j’évolue dans le milieu de la danse, trente ans d’entrainement continu, de perfectionnement du corps, d’apprentissage de son anatomie, trente ans de travail vers la perfection. Le corps, quel objet merveilleux ! Matière et sujet artistique depuis l’antiquité, c’est pour lui, qu’aujourd’hui je transpose ma quête esthétique de la danse à la photographie. Maintenant c’est avec l’objectif que je  veux capturer ces moments où, comme sur une scène, le corps en mouvement catalyse toute la beauté en lui. En fixant ces moments de grâce, ces instants où les mouvements, pourtant acquis au prix de tant d’efforts, se déploient avec une extrême facilité, je les donne à voir et revoir au Spectateur. Je les capture pour laisser leur beauté agir sur celui qui les contemple.

Voilà 9 ans, que je me consacre à cette nouvelle recherche artistique autour du corps, lui cherchant sans cesse de nouveaux écrins. Cela m’a mené à le déplacer de son environnement habituel, celui des scènes et des projecteurs, pour le mettre en scène dans des décors naturels et grandioses, notamment en Islande. Là bas, le corps nu peut communier en toute liberté avec la nature, comme deux créations sublimes qui se retrouvent sous un ciel infini et sans contrainte.