ARTISTES

croix
Jeremy Maxwell Wintrebert
Bandeau Jeremy MW

souffleur de verre

Le parcours poétique de Jeremy Maxwell Wintrebert (né à Paris en 1980 où il vit et travaille) est marqué par une recherche fondamentale: celle d’une raison de vivre, d’une force vitale, d’un noyau inaltérable de l’existence à partir duquel chacun peut (se) construire, (se) créer. Cette recherche nourrit le travaille créatif comme il se nourrit d’elle, dans un échange profond et constant.

Cette recherche anime un parcours qui repose en premier lieu sur une dimension introspective – Wintrebert puise dans sa mémoire pour souffler des oeuvres d’inspiration africaine à tendance figurative – pour évoluer peu à peu vers une forme d’externalisation – il décrit alors son environnement à travers une esthétique plus proche de l’abstraction.

Finalement, il en vient à s’interroger sur l’origine de son d’inspiration : l’univers, dont il propose une interprétation, notamment dans ses oeuvres les plus récentes.

De son enfance passée en Afrique, il a conservé une prédilection pour les métiers d’art qui se vivent au quotidien ainsi qu’une lumière et un paysage intérieur qui nourrissent encore son oeuvre et son cheminement. Outre la céramique qu’il travaillait régulièrement, Wintrebert peignait aussi beaucoup, développant déjà l’intelligence de ses mains qu’il n’aura de cesse de perfectionner au fil des années et plus particulièrement encore après sa rencontre avec le verre en fusion.

C’est à l’âge de 18 ans, qu’il découvre, dans un atelier de soufflage de verre, sa matière – la matière – mystérieuse, dangereuse, pleine de promesse, lovée dans un four de fusion, véritable coeur énergétique et noyau magmatique. C’est l’histoire d’un coup de foudre, d’une connexion instantanée, avec le matériau, mais aussi avec ce qu’il charrie : l’origine du cosmos, de notre univers et son énergie, force immuable, vitale et transcendantale.