Yang Wang
(1975-)

Photographe Chinois
Vit et travaille à Paris

Né en 1975 à Kunming, dans la province du Yunnan, en Chine, Yang a commencé à pratiquer la danse dès sa plus tendre enfance. Il a commencé une formation professionnelle en danse à l’Académie de danse de l’Institut des arts de l’Armée populaire de libération de la Chine (PLAI) à partir de 1988.
Yang a été parmi les huit meilleurs danseurs de la jeunesse lors du 4e concours de danse de la Taoli Cup de l’Académie nationale des arts. Il est diplômé de l’Institut de danse de l’Armée populaire de libération de la Chine avec distinction et devient danseur principal de la deuxième troupe artistique d’artillerie de l’Armée populaire de libération de la Chine.

Il a été danseur en chef dans de nombreux spectacles de groupe et duos. Il a rejoint le Beijing Mordem Dance Ensemble en 1997. En tant qu’artiste international, il a été invité à participer à un spectacle de danse dramatique par l’Académie des arts de la ville d’Adélaïde en Australie. En 2000, il a rejoint Mme Jin Xing en tant que co-danseur et assistant pour créer le Jin Xing Contemporary Dance Ensemble à Shanghai. Yang a été invité à rejoindre le France Ballet Du Nord en 2001. Il a ensuite rejoint le Ballet Preljocaj, de renommée mondiale, en septembre 2002.

Yang a commencé sa carrière de photographe en 2006. Il a produit “Living Dance”, une série de ses premiers travaux et a effectué une tournée dans de nombreuses villes et régions de France de 2009 à 2010. L’album photo du même nom a été publié par l’éditeur français Seguier en 2011. Yang a commencé la photographie de mode en 2011 et travaille depuis lors avec GQ, Vogue et ElleMen en Chine.

«  Est-ce parce que j’ai choisi la danse que ma vie évoque tant un grand écart ? Une tension permanente mais harmonieuse entre deux pôles contraires ?
Grand écart entre ma Chine natale et la France, mon pays d’adoption, entre les débuts fermement encadrés par la discipline stricte de la troupe de danse de l’armée, dans l’idée que l’art sert la politique, puis, la découverte du corps et tous ses possibles et de l’individu dans toute sa liberté.
Ce sont ces oppositions qui m’ont fait mûrir en tant qu’individu et en tant qu’artiste, et ces contradictions qui font l’homme que je suis maintenant.
Voilà trente ans que j’évolue dans le milieu de la danse, trente ans d’entrainement continu, de perfectionnement du corps, d’apprentissage de son anatomie, trente ans de travail vers la perfection. Le corps, quel objet merveilleux ! Matière et sujet artistique depuis l’antiquité, c’est pour lui, qu’aujourd’hui je transpose ma quête esthétique de la danse à la photographie. Maintenant c’est avec l’objectif que je veux capturer ces moments où, comme sur une scène, le corps en mouvement catalyse toute la beauté en lui. En fixant ces moments de grâce, ces instants où les mouvements, pourtant acquis au prix de tant d’efforts, se déploient avec une extrême facilité, je les donne à voir et revoir au Spectateur. Je les capture pour laisser leur beauté agir sur celui qui les contemple.
Voilà 9 ans, que je me consacre à cette nouvelle recherche artistique autour du corps, lui cherchant sans cesse de nouveaux écrins. Cela m’a mené à le déplacer de son environnement habituel, celui des scènes et des projecteurs, pour le mettre en scène dans des décors naturels et grandioses, notamment en Islande. Là bas, le corps nu peut communier en toute liberté avec la nature, comme deux créations sublimes qui se retrouvent sous un ciel infini et sans contrainte ».

Chinese Photographer
Living and working Paris

Born in 1975 in Kunming, Yunnan Province, China, Yang has been dancing since his early childhood. He began professional dance training at China People’s Liberation Army Arts Institute’s (PLAI) Dance Academy from 1988.

Yang was among the top eight of Youth Folk Dancers in the 4th National Arts Academy Taoli Cup Dance Competition. He graduated from PLAI with a distinction and became a lead dancer at No. 2 Artillery Art Troupe of China People’s Liberation Army.
He joined Beijing Modern Dance Ensemble in 1997, and he was chief dancer in many group performances and duets. As an international artist, he was invited to perform in a dance drama by Adelaide City Arts Academy in Australia. In 2000, he joined Ms Jin Xing as her co-dancer and assistant to establish Jin Xing Contemporary Dance Ensemble in Shanghai. Yang was invited to join France Ballet Du Nord in 2001. He then moved to France’s world-renowned Ballet Preljocaj in September 2002.

Yang embarked on his career as a photographer from 2006. He produced “Living Dance”, a series of his early work and held a tour in many cities and regions in France from 2009 to 2010. The picture album under the same name was published by Seguier, a French publisher, in 2011. Yang started fashion photography in 2011 and has since been working with GQ, Vogue and ELLE Men in China.

“Is it because I chose dance that my life evokes such a great divide? A permanent but harmonious tension between two opposite poles?
A great gap between my native China and my adopted country France, between the beginnings firmly framed by the strict discipline of the army dance troupe, in the idea that art serves politics, and then, the discovery of the body and all its possibilities and of the individual in all his freedom.
It is these oppositions that made me mature as an individual and as an artist, and these contradictions that make me the man I am now.
I have been in the dance world for thirty years; thirty years of continuous training, of perfecting the body, of learning its anatomy, thirty years of working towards perfection. The body, what a wonderful object – one of the most integral and fundamental subject matters since ancient times! The subject of the body in dance and in art is what sets me on my quest to transpose my work from art to photography.

As I aim to capture the beauty of the moving body on a stage, I now aim to do so with a camera lens. By capturing these moments of grace and of movement, acquired with so much effort yet executed with such ease, I allow them to be relived again and again by the spectator. I let their beauty impact the beholder.
For 9 years now, I have been devoting myself to this new artistic research around the body, constantly looking for new settings for it. This has led me to move it from its usual environment, that of stages and projectors, to natural and grandiose settings, most commonly in Iceland. There, the naked body can freely commune with nature, like two sublime creations that are found under an infinite sky and without constraint. »

1831 Art Gallery Paris
6, rue de Lille – 75007 Paris
Tél. : +33 (0)1 75 51 78 68
Email : hello@1831artgallery.com

© 2020 - 1831 ART GALLERY - Legal notice