Thierry Lancelot
(1967-)

Céramiste, Plasticien, Collectionneur et auteur,
Vit et travaille en Belgique

Thierry Lancelot travaille principalement avec la céramique pour créer des pièces narratives uniques. Il utilise des figures en porcelaine issues de la production de masse ou des pièces de porcelaine antique endommagées et les recoupe, restaure, repeint et y ajoute des éléments en argent, bronze doré, ou étain doré afin des créer des sculptures nouvelles originales et uniques qui dépeignent la forme féminine et masculine dans des poses à connotation sexuelle, onirique voire sarcastique. Mais la représentation dans ces thèmes n’est pas l’unique objectif de la création.

Ainsi les stéréotypes communément admis de la production de masse dans l’art, la représentation sexuelle de la société puritaine ou les portraits ironiques et satiriques sont représentés dans une forme dont la signification sous-jacente est l’accroissement de l’expérience émotionnelle du spectateur. Ceci tend vers un langage personnel qui initie une émotion à travers une perception accrue. Dans tous les cas, les sculptures – cassées du temps passé – tentent d’exprimer non seulement la fugacité de la nature humaine mais servent également d’indices pour le commencement une révélation narrative nouvelle et originale ainsi qu’un critique de la société qui hypocritement condamne au silence tous ces aspect de la nature humaine qui s’étendent au-delà de l’établissement social de la moralité et de la normalité et qui flirte avec la sexualité, la décomposition, la morbidité et finalement avec les frontières de notre propre raison.

Thierry Lancelot (Hal, Belgique en 1967) est reconnu comme un collectionneur d’art et comme auteur. Il a rédigé ainsi plusieurs biographies et contribué à la rédaction de plusieurs catalogues d’exposition sur des artistes céramistes dans la période fin 19ème, début 20ème siècle. Son travail permit de découvrir des artistes méconnus de la période Art Nouveau ce qui lui valut une reconnaissance de la part de collectionneurs et d’historiens sur le plan national. Sans formation en art (il étudie le droit à la Haute Ecole Lucia De Brouckère à Bruxelles et y diplôma cum laude en 1989), c’est à travers des études personnelles et encouragé pour un cercle étendu d’artistes mais également et surtout par son mentor Franc-maçon et artiste Daniel Monic qu’il participe à plusieurs foires collectives afin d’évaluer l’appréciation du public pour son approche artistique.

Ses premières tentatives se concentrèrent sur des impressions conceptuelles (images déconstruites de visages imprimées sur des Plexi géants) et mirent déjà l’accent sur la relation intrinsèque entre la représentation artistique et le développement sensoriel. Ces premiers contacts avec le public lui firent prendre conscience de la nécessité d’approfondir encore son approche et de s’orienter vers la représentation tridimensionnelle.

Ces dernières années, ayant eu la possibilité de voyager intensivement aux Etats-Unis, en Europe de l’Est et en Inde, il étudia la conception tridimensionnelle dans l’Art ainsi approfondit la relation philosophique entre Art et Perception. Cette démarche l’amena à étudier les techniques de création de la porcelaine figurative au Studio Porcepolis à Bruxelles dans les années 2012-2013. Ce fut dès lors logique que sa prochaine démarche fut la création d’œuvres personnelles qui représentent la quintessence de sa pensée. Par la combinaison d’impressions 3D (technique apprise en 2014) en matériaux divers et de peinture sur porcelaine, il développe un langage personnel qui vise à créer l’émotion à travers une perception accrue. Curateur du projet The Street Art Collection pour lequel il crée une partie des visuels, il participa à plusieurs expositions nationales et fut sélectionné parmi les 7 artistes émergents à suivre par la Accessible Art Fair et qui s’est tenue au Musée Juif de Belgique à Bruxelles en 2016. Il vit et travaille actuellement en Belgique.

Ceramist, Plastic artist, collector et author,
Living and working in Belgium

Thierry Lancelot works primarily with ceramics to create unique narrative pieces. He works with both mass-market and antique-found porcelain figurines, cutting up and/or adding gold plated or sterling silver elements to them and repainting them, to create sculptures that depict the male and female figure caught in sexual poses or surrealistic renderings. Although sexual representation is commonly known and stereotyped in mass production of art, it is not the main focus of Thierry’s works. Sexual representation of the puritan society, or ironic and satirical portraits, are represented in a format whose underlying aim is to heighten the beholder’s emotional response. This creates a personal language that tends to ignite an increased sense of emotion through its perception. In any regard, the figures – broken remains of times past – attempt not only to express the transience of the human being but also to act as a clue for the beginning of a revelatory narrative. Thierry’s work is a critique towards a society that hypocritically condemns to secrecy all those aspects of human life that stretch beyond the social establishment of morality and normality: flirting with sexuality, decay, morbidity, and stretching the boundaries of reason.

Thierry Lancelot (born in Hal, Belgium in 1967) is recognised as an art collector and writer of several essays and exhibition catalogues on ceramic artists from the late 19th and early 20th centuries. His publication and curator work highlighted some of the more unknown artists from these periods and gained recognition from art collectors and historians nationwide. Without an art degree of any sorts (he studied law at the Brussels Administration College of Ixelles from which he graduated cum laude in 1989), it is through personal study, the encouragement of an extensive circle of artists around him, notably Freemason mentor Daniel Monic, that he participated in several collective art fairs to evaluate the public’s perception of his artistic approach.

His first attempts focused on conceptual printing art (deconstructed images of faces printed on giant Plexiglas boards) and highlighted the intrinsic relationship between artistic representation and sensitive development. He realised from his first encounter with the public’s opinion of his work that he needed to study further and go for a three-dimensional approach.

In recent years, having had the opportunity to travel to the United States, Eastern Europe, and India, he has been intensively studying the three-dimensional figure in art and further analysed the philosophical relationship between Art and Perception. This led to a year-long apprenticeship on porcelain figure making techniques at the Studio Porcepolis in Brussels in 2012. Later, in 2014, he studied three-dimensional printing techniques, which allowed him to create intricate pieces of silver and other materials that he uses to reconstruct the human figure.

His participation in the recent Accessible Art Fair at The Jewish Museum in Brussels (Belgium) was the next opportunity to witness his new body of works up close. At this event, he had been included in the selection “Artists to Watch” for the 2016 edition. He currently lives and works in Belgium.

1831 Art Gallery Paris
6, rue de Lille – 75007 Paris
Tél. : +33 (0)1 75 51 78 68
Email : hello@1831artgallery.com

© 2020 - 1831 ART GALLERY - Legal notice